Le bâtiment souffre de la hausse des prix

La flambée des matériaux impacte considérablement l’activité des entreprises du BTP. Et si le début d’année a été encourageant au niveau de l’activité, ces tensions inquiètent pour les mois à venir.

Les entreprises du bâtiment font face à une hausse moyenne de 18 % des prix des matériaux au cours du premier trimestre 2022, révèle une étude de la CAPEB. Un chiffre qui vient après un + 18 % déjà enregistré en 2021.

Si la hausse des prix touche toutes les entreprises, 60 % d’entre elles déclarent répercuter cette hausse à leurs clients (pour rappel, ce chiffre était de 45 % en janvier 2022). Ce qui paraissait être un phénomène ponctuel semble donc devoir durer. Les entreprises répercutent la hausse à hauteur de 40 %.

La menuiserie est l’activité qui connaît la plus forte hausse des prix, + 21,5 % ce trimestre, favorisée par l’envol des prix du bois et de l’acier.

56 % des entreprises du BTP déclarent que les délais d’approvisionnement et la pénurie de matériaux engendrent des difficultés de production et d’organisation, notamment des modifications de planning et des réorganisations d’équipes.

Croissance à relativiser

La bonne nouvelle est que l’activité globale des entreprises artisanales du bâtiment a enregistré une hausse de +3,5 %, par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Avec +3 % de croissance (comme au 1er trimestre 2021), la construction neuve progresse notamment en maison individuelle. Une conjoncture positive portée par les mises en chantier en hausse de + 12,8 % (390 700 logements soit 44 200 de plus qu’au 1er trimestre 2021). Autre indicateur favorable, le nombre de logements autorisés en hausse de 24 % sur l’année en février 2022 (484 000 logements ont été autorisés à la construction, soit 93 700 de plus qu'au cours des 12 mois précédents).

Néanmoins, ces chiffres positifs doivent s’apprécier en regard du niveau d’activité de la période de référence (mars 2020 à février 2021) qui était particulièrement bas en raison du premier confinement où les autorisations avaient fortement reculé et où de nombreux chantiers n’avaient pas pu démarrer. S’y ajoute l'entrée en vigueur de la Réglementation Environnementale 2020 au 1er janvier 2022 qui a provoqué un nombre exceptionnel d'autorisations de logements individuels accordées en février 2022 (+20,5 %), suite aux permis déposés en décembre 2021.

L’activité en entretien-rénovation enregistre une croissance de +4 % en comparaison avec le 1er trimestre 2021 et profite du dynamisme des travaux de performance énergétique des logements qui progressent de +4,5 % au 1er trimestre 2022 soutenue notamment par les aides de « MaPrimeRenov’ ».

Malgré la conjoncture encourageante, la CAPEB reste néanmoins très préoccupée pour les mois à venir en raison de la hausse continue du coût des matériaux (+18 % au 1er trimestre 2022) et de l’énergie ainsi que des tensions sur l’approvisionnement en matériaux et équipements. L’artisanat du bâtiment, qui a créé 26 000 emplois nets sur le marché du travail en 2021, pourrait en créer tout autant en 2022 si l’activité demeurait favorable toute l’année.

Jean-Christophe Repon, Président de la CAPEB, déclare : « Si les indicateurs d’activité de ce 1er trimestre sont au vert, le contexte économique et géopolitique reste une source de très grandes inquiétudes pour les entreprises artisanales du bâtiment. Elles sont impactées par les conséquences de la guerre en Ukraine, comme beaucoup, notamment en termes d’approvisionnements et de prix. Cela étant, elles sont malgré tout au rendez-vous de la croissance en ce début d’année. Notre objectif en 2022 est de maintenir leur activité et leurs emplois. Nous travaillons à des solutions pour les y aider et ferons des propositions dans le cadre des Assises du bâtiment annoncées par Bruno Le Maire lors de notre Congrès le 22 avril dernier, et que nous attendons avec impatience ».

   

Commentaires

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire vous devez vous connecter à votre compte.

Si vous n'avez pas encore de compte nous vous invitons à vous inscrire gratuitement.