Recouvrement - Et si on misait sur l'intelligence, l'écoute et la bienveillance ?

Le Smart Recouvrement est la nouvelle conception des rapports entre les fournisseurs et leurs clients dès lors qu’une difficulté de trésorerie pointe. Le principe : miser sur la digitalisation, le bon sens et la bienveillance, pour apaiser ce moment clé : le règlement des factures.
 

Tous clients, Tous fournisseurs

En effet à tous les stades de la vie d’une entreprise et des relations commerciales, nous sommes tantôt client, tantôt fournisseur. Dans tous les cas, il est juste et normal de se faire payer pour le travail accompli. Pourtant, les faits sont là : chaque année les impayés représentent 56 millions d’euros de pertes pour les entreprises et menacent près de 300 000 emplois. Le recouvrement est une nécessité. Sa judiciarisation est un choix ! Est-ce le bon, le plus judicieux.
Alors que la crise sanitaire s’éternise, les trésoreries sont en berne. Dans un contexte d’irritabilité et de nervosité généralisées, l’heure est venue de repenser la nature même de vos relations avec vos clients. Les techniques de recouvrement demeurent à ce jour, fondées exclusivement sur le modèle de la contrainte, du harcèlement et de la justice. Ça ne fonctionne plus, la preuve... Fonder le recouvrement sur la logique du conflit n’est plus un modèle acceptable. La confiance entre partenaires économiques doit être considérée comme un actif précieux à préserver en toutes circonstances. En adhérant au principe et valeurs du Smart Recouvrement, vous pouvez faire en sorte de ne jamais rompre le contact avec un client défaillant connaissant peut-être des difficultés passagères. L’écoute est la clé du recouvrement qui garantit l’efficacité et qui repose sur une valeur cardinale : la bienveillance. Parce que les situations difficiles, amènent à se replier sur soi-même, il est donc capital de préserver le dialogue. 
Alors que nous aspirons tous à un retour à la vie normale, que la relance économique constitue un point de mire porteur d’espérances, la trésorerie et le règlement des fournisseurs seront au cœur des enjeux de la reprise. 

Alors vite, changeons de paradigme sans attendre.

Cette transformation est déjà engagée. La preuve ? En 2021, le nombre de dossiers soumis au médiateur des entreprises est passé de 60 à 600 par semaine. C’est la preuve que le conflit ne peut plus être l’unique levier du recouvrement. Mais il faut aller encore plus loin.  Adoptez une démarche éthique, appuyez-vous sur des technologies au service du dialogue, offrez-vous cette chance d’une vision positive pour l’économie. C’est la promesse du Smart Recouvrement !

F.Develay

Commentaires

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire vous devez vous connecter à votre compte.

Si vous n'avez pas encore de compte nous vous invitons à vous inscrire gratuitement.